Identité et estime de soi

L’estime de soi et l’identité jouent un grand rôle dans la santé mentale

L’opinion que nous avons de nous-mêmes a un effet sur notre santé physique et mentale et sur notre bien-être ainsi que sur notre manière d’interagir et de voir le monde.

L’identité de genre est la perception interne qu’on a de soi en tant qu’homme, en tant que femme, en tant qu’homme et femme ou ailleurs sur le spectre du genre. On peut aussi ne s’identifier à aucun genre. L’identité de genre peut être différente du genre à la naissance ou de ce que la société s’attend de nous.

Oui

Parler à quelqu’un peut vous aider à y voir plus clair. Mettez-vous en lien avec des services dans votre communauté. Vous pouvez parler à une personne en qui vous avez confiance. Vous pouvez réfléchir aux avantages et aux inconvénients d’affirmer votre identité sexuelle et de genre. Vous pouvez choisir de le faire au moment où vous décidez que vous êtes en sécurité et que vous êtes prêt. C’est également une bonne idée d’avoir un plan de sécurité (quelqu’un à qui parler, un endroit où aller) au cas où des membres de votre famille ou d’autres personnes auraient une réaction initiale négative.

Non

Souvenez-vous qu’il est possible qu’une personne de votre entourage s’interroge sur son identité et cherche du soutien. Faire preuve de compréhension peut faire toute la différence.

L’identité et l’estime de soi sont étroitement liées et très importantes pour la santé mentale. Votre sentiment d’identité est en lien avec la personne que vous pensez être et la perception que vous avez de vous-même. Il s’agit de votre sentiment de valeur personnelle et de la façon selon laquelle vous vous définissez. L’estime de soi, c’est comment vous vous valorisez. L’identité et l’estime de soi ont un effet sur votre santé mentale, votre comportement et vos relations avec les autres. Une saine estime de soi repose sur la capacité à s’autoévaluer et à s’accepter. Il s’agit d’être capable de reconnaître ses forces et ses faiblesses (nous en avons tous!) et, en même temps, de reconnaître que l’on est digne et qu’on vaut la peine. Il est important de comprendre comment on développe son identité et son estime de soi, car une mauvaise image de soi peut avoir un effet négatif sur nos vies. Il est normal d’être affecté dans une certaine mesure par la façon dont les autres nous traitent, mais une estime de soi et une identité solide nous permettent de nous sentir bien dans notre peau et remplissent même une fonction de protection quand les autres ne nous traitent pas bien.

La seule façon de découvrir qui vous êtes réellement est de prendre le temps d’écouter et de découvrir ce qui fait que vous êtes vous-même! Quelles sont vos valeurs? Qu’est-ce qui fait de vous une personne spéciale et unique? Qu’est-ce qui est important pour vous? Les réponses à ces questions peuvent vous aider à prendre des décisions qui vous aideront à vivre la vie que vous voulez et que vous méritez plutôt que celle que vous croyez « devoir » vivre ou que d’autres veulent que vous viviez. Savoir qui vous êtes est très important, parce que cela se répercute sur l’opinion que vous avez de vous-même et sur votre comportement dans les situations difficiles. Dressez une liste d’objectifs que vous voulez atteindre. Quels objectifs avez-vous déjà atteints? Pensez aux événements de la vie qui se sont déjà produits et qui ont façonné votre identité ou qui ont eu un impact sur vous. Tout le monde a une histoire. Quelle est la vôtre? Cherchez ce qui vous anime et ce qui suscite votre enthousiasme. Posez-vous des questions difficiles et profondes; notez vos réponses. Demandez-vous : « Qui suis-je? ». Une personne saine se réinvente tout au long de sa vie. En vous posant régulièrement cette question, vous actualisez votre compréhension de votre identité et de ses changements. Au lieu de répondre en pensant à la personne que vous pensez devoir être, concentrez-vous sur la personne que vous êtes vraiment, parce que la réponse est vraisemblablement très bonne.

Notre estime de nous-mêmes évolue tout au long de la vie à mesure que nous développons une image de nous-mêmes grâce à nos expériences avec différentes personnes et activités. Les expériences vécues au cours de l’enfance jouent un grand rôle dans la construction de l’estime de soi. Quand nous étions jeunes, nos réussites, nos échecs et comment nous étions traités par notre famille, nos enseignants, nos entraîneurs, les membres de la communauté et nos pairs ont contribué à façonner notre estime personnelle.

L’image corporelle, ce sont les sentiments et les perceptions d’une personne à propos de son corps. L’estime de soi est la valeur que l’on se donne à soi-même en tant que personne dans sa totalité. L’image corporelle et l’estime de soi s’influencent réciproquement parce qu’il est difficile d’avoir une bonne opinion de sa propre personne dans son ensemble si on n’aime pas son corps. Tant l’image corporelle que l’estime de soi peuvent être influencées par les autres et par la culture en général. Quand on a une image corporelle positive, on se sent généralement à l’aise et bien dans son corps. Quand on se sent bien dans son corps, on a davantage tendance à répondre aux besoins de celui-ci en lui procurant un repos adéquat, de l’activité physique agréable et des aliments nutritifs. Non seulement le fait d’avoir une image corporelle positive influence nos sentiments en lien avec l’apparence de son propre corps, mais cela aide aussi à apprécier ce que notre corps peut faire. Les personnes qui habituellement n’aiment pas leur corps sont plus à risque d’avoir une faible estime de soi, d’éprouver de l’anxiété, d’avoir des troubles alimentaires ou une alimentation désordonnée, d’éviter l’activité physique et d’avoir d’autres problèmes de santé mentale.

Nous vivons dans une culture qui encourage des normes irréalistes de minceur et de musculature ainsi qu’une définition restreinte de la beauté. Même si nous savons que les images dans les médias ont été retouchées, nous comparons tout de même notre corps et celui des autres à ces normes irréalistes. Nous sommes également bombardés de messages qui font des liens entre la minceur à la santé. Les recherches ont montré que de nombreuses formes et dimensions peuvent être saines. Ce n’est pas le chiffre sur la balance qui est important, mais plutôt d’avoir le mode de vie le plus sain possible. Pour commencer, vous pouvez prendre conscience de ce que vous pensez de votre corps et de ce que vous en dites. Insistez-vous exagérément sur les questions de poids et d’apparence corporelle? Dénigrez-vous votre corps en disant des choses comme « je me sens grosse aujourd’hui » ou « il faut que je maigrisse avant les vacances »? De tels propos encouragent les pensées négatives en rapport avec le corps et peuvent être à l’origine d’une mauvaise image corporelle. Concentrez-vous sur ce que votre corps peut faire et adonnez-vous à des activités agréables qui vous aident à apprécier vos points forts. Limitez les magazines et autres médias qui montrent des images irréalistes de la beauté et incitent à suivre des régimes et à adopter des « solutions miracles ». Quand vous regardez ces images, pensez aux retouches qu’elles ont subies. Sont-elles réelles? Ces personnes ont-elles vraiment cette apparence? Si des sentiments négatifs que vous avez à propos de votre corps perturbent votre quotidien et affectent votre bien-être global, parlez-en à un ami proche, à un membre de votre famille ou à un professionnel de la santé.

Un trouble alimentaire apparaît quand une personne se préoccupe tellement de son poids et de sa nourriture que ces pensées commencent à contrôler sa vie. Les troubles alimentaires peuvent toucher tout le monde indépendamment de la forme, de la dimension, du genre et de l’origine ethnique. Il est important de garder à l’esprit que vous pouvez obtenir l’aide de professionnels et que ce n’est pas de votre faute. Le premier pas est souvent le plus difficile : il s’agit de prendre conscience que vous ne voulez plus que votre vie soit contrôlée par des pensées à propos de votre poids et de la nourriture. L’étape suivante consiste à en parler à quelqu’un. Il peut s’agir d’un ami en qui vous avez confiance, de votre médecin de famille ou d’un membre de votre famille. Les troubles alimentaires peuvent entraîner des problèmes de santé très graves, c’est pourquoi il est important d’obtenir de l’aide le plus tôt possible. Quand on a un trouble alimentaire, est-il possible de se rétablir? Oui! Les troubles alimentaires se traitent et on s’en rétablit. Avec de l’aide, beaucoup de gens sont en mesure de faire les changements qui s’imposent et continuent leur vie sans trouble alimentaire. L’essentiel est de demander et d’obtenir de l’aide dès qu’on le peut. Des possibilités de soutien existent. Consultez la page Trouver de l’aide de cette application pour voir les services dans votre région.